Brezhoneg (Breizh)French (Fr)

Espace Presse

Débat

cloud 3

kendiviz

Vendredi 23 octobre 2015 - 18h30
Théâtre Max Jacob - Quimper

Dans le cadre de la journée de manifestations pour la reconnaissance de la diversité des langues et des cultures des territoires


Soirée débat public

Cliquer ici pour plus d'infos.

Festival du livre

festivaldulivre

Accueil
Kevre Breizh apporte son soutien total à l'école Diwan de Louanneg PDF Imprimer Envoyer

Kevre Breizh, coordination des associations culturelles de Bretagne, apporte son plein soutien aux enfants, parents et enseignants de l'école Diwan de Louanneg dans la période difficile qu'ils connaissent.


Alors que l'enseignement bilingue en Bretagne va connaître une croissance inégalée depuis 10 ans en Bretagne, alors que le Parlement a introduit les langues régionales dans la Constitution au titre des collectivités territoriales, alors que le Président de la République s'est engagé à ratifier la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires, la municipalité de Louanneg met à la rue  les 33 enfants de l'école bilingue Diwan de la commune, sans leur apporter aucune autre solution d'hébergement.

Si la commune n'a encore aujourd'hui aucune obligation légale d'intervenir, les élus n'en ont pas moins une responsabilité morale et un devoir vis-à-vis de principes fondamentaux tels que le droit des personnes à une éducation qui respecte pleinement leur identité culturelle et leur langue prévue par la Déclaration universelle des droits de l'homme, la Déclaration universelle sur la diversité culturelle, la Convention sur la lutte contre la discrimination dans le domaine de l'enseignement ou encore la convention internationale sur les droits de l'enfant.

C'est aussi un devoir par rapport au patrimoine linguistique de la commune et de ses habitants.

Quand des citoyens s'engagent ainsi  conformément aux droits de l'homme et aux principes et orientations définis par la communauté     internationale pour préserver l'avenir de notre planète et la vie des générations présentes et futures, il est de la responsabilité impérieuse des autorités publiques de les soutenir.

Kevre Breizh constate que la où une volonté politique et un dialogue démocratique existent, les écoles Diwan sont parfaitement intégrées à la vie de la cité. Tant Diwan que le Conseil régional ont proposé des solutions  sur lesquelles aucun échange n'a été possible avec la commune, ce qui fait penser qu'il existe une opposition idéologique inavouée à ce qui constitue pourtant le respect de droits humains fondamentaux.

Kevre Breizh restera aux côté de Diwan pour défendre ces droits.

La lettre adressée à Monsieur le Maire de Louannec par Kevre Breizh