Brezhoneg (Breizh)French (Fr)

Espace Presse

Débat

cloud 3

kendiviz

Vendredi 23 octobre 2015 - 18h30
Théâtre Max Jacob - Quimper

Dans le cadre de la journée de manifestations pour la reconnaissance de la diversité des langues et des cultures des territoires


Soirée débat public

Cliquer ici pour plus d'infos.

Festival du livre

festivaldulivre

Accueil
A Deomp De'i, on soutient la création d'une chaîne publique bilingue PDF Imprimer Envoyer

Ouest France Carhaix 21 janvier 2013

tangilouarn

Ce week-end à Carhaix, la coordination culturelle associative de Bretagne Kevre Breizh organisait le forum Deomp De'i pour « définir les objectifs à venir pour la défense du breton, afin de poser les bases d’une stratégie collective entre toutes les associations ». La création d’une chaîne de télévision publique régionale fait partie de ces objectifs qui ont été approfondis.

« Les médias sont un bon outil pour se réapproprier une langue, créer du lien social », soutient Tangi Louarn, président de Kevre Breizh et organisateur de ce forum qui a réuni une centaine de défenseurs du breton dans la capitale du Poher. Les militants souhaitent que la Bretagne s'inspire du modèle déjà en place en Corse.

Depuis 2007, les Corses peuvent zapper sur France 3 Via Stella, la première et seule chaîne de télévision publique régionale qui existe en France. Son fonctionnement est l’inverse de celui des autres rédactions de la chaîne, qui ne disposent que de quelques minutes de « décrochages régionaux », et diffusent sinon le programme national. Là-bas, c’est la rédaction corse de France 3 qui contrôle et produit la majorité de sa grille : journaux télé, documentaires, émissions en langue corse…

Des journalistes de France 3 présents

D'après les associations présentes ce week-end, des discussions seraient en cours entre l’État, le Conseil Régional - qui doit redéfinir sa politique audiovisuelle fin février - et l’intersyndicale de France 3 Bretagne, mobilisée depuis que la chaîne envisage de fermer des antennes locales.

Deux journalistes de France 3 étaient présents au forum : « Les temps d’antenne octroyés par Paris sont de plus en plus réduits. Ce système, très jacobin, arrive en bout de course. Une chaîne régionale nous permettrait, en plus de produire des programmes locaux, de créer des postes supplémentaires. Nous avons déjà le personnel bilingue et les infrastructures, aujourd’hui sous-exploitées. Cela pourrait s’inscrire dans le cadre de la loi sur la décentralisation, présentée en février ».

Les militants exhortent les Bretons à se mobiliser rapidement autour de ce projet : « Tout va se décider dans moins d’un mois. Il y a urgence ». Une pétition a été lancée sur internet (« Pour une vraie télé publique régionale en Bretagne » sur Petitions24.net). Elle a déjà recueilli 3 000 signatures. Une manifestation est prévue le 9 février à Brest et à Rennes.