Brezhoneg (Breizh)French (Fr)

Espace Presse

Débat

cloud 3

kendiviz

Vendredi 23 octobre 2015 - 18h30
Théâtre Max Jacob - Quimper

Dans le cadre de la journée de manifestations pour la reconnaissance de la diversité des langues et des cultures des territoires


Soirée débat public

Cliquer ici pour plus d'infos.

Festival du livre

festivaldulivre

Accueil
Intervention d'Armand Jung auprès de la Ministre de la culture et de la communication PDF Imprimer Envoyer

Armand Jung intervient auprès d'Aurélie Filippetti dont l'argumentation en faveur d'une loi a bien du mal à convaincre quand on voit le sort réservé aux amendements sur les langues régionales dans le projet de loi Peillon sur l'éducation.
Si le Gouvernement cède face aux pressions du Conseil d'État qui sort de son rôle juridique pour adopter une position politique qui n'est pas de sa compétence, sommes-nous dans une démocratie ?

Intervention d'Armand Jung


COMMUNIQUE DE PRESSE


Ce matin, lors de la séance des Questions orales sans débat, à l’Assemblée nationale, j’ai interpellé Mme Aurélie FILIPPETTI, Ministre de la culture et de la communication, sur la promotion des langues régionales dans notre pays.


Vous trouverez ci-joint, pour votre information, mon intervention, ainsi que la réponse détaillée de Mme la Ministre.
Je me félicite de l’implication personnelle de Mme FILIPPETTI dans ce dossier, qui sera approfondi par le Comité consultatif sur les langues régionales, ainsi que par le Groupe d’études sur les langues régionales que j’ai l’honneur de co-présider, à l’Assemblée nationale.
Néanmoins, je reste persuadé qu’il serait nécessaire que le Gouvernement dépose un projet de loi constitutionnel pour permettre la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires du Conseil de l’Europe, ou au moins une partie de ses articles et/ou chapitres. L’examen d’un tel texte au Parlement permettrait aux différents groupes politiques de l’Assemblée nationale et du Sénat de prendre officiellement position sur l’avenir des langues régionales en France.
Pour ce qui me concerne, je saisis aujourd’hui même M. Jean-Marc AYRAULT, Premier Ministre, pour lui exposer mon sentiment et lui faire part de mes remarques sur ce dossier qui me tient particulièrement à cœur.


Armand JUNG
Député du Bas-Rhin